Skip to main content

    

Peuple et Culture Gard et le Point Info Services à Domicile du Gard ont inauguré les locaux.      

       

Un nouveau départ pour Peuple et Culture  

L’association a inauguré ses locaux conviviaux, parfaitement adaptés à son éthique et à ses projets d’insertion.

C’est une grande maison, aux murs jaune safran et rouge framboise, baignée de lumière, qui dispose de patios intérieurs, d’un espace vert et d’une grande terrasse. Un lieu chaleureux, convivial, qui respire la dynamique. Et c’est là, chemin de la Combe des Oiseaux à Castanet, que l’Ifad (Information, formation, animation, développement), émanation de l’union nationale Peuple et Culture, a choisi d’installer ses nouveaux locaux. Désormais loin de la rue Raymond-Marc, de l’agitation du centre-ville et des galères du stationnement.Ce nouvel espace, grand et fonctionnel, participe aux mieux aux projets d’une association qui agit dans les domaines de la formation, des échanges internationaux, de la vie sociale, de l’action culturelle, de l’accompagnement social et solidaire, en s’appuyant sur une éthique et une véritable proximité de vie.

« C’est un renouveau! » Michelle Guitard, directrice

Pour l’Ifad, Peuple et Culture, ce déménagement, symbolise un nouveau départ. « C’est un renouveau » confirme la directrice Michelle Guitard. Car, comme de nombreuses autres associations, Peuple et culture, qui a traversé quelques difficultés, a dû repenser son organisation. L’Ifad l’a fait en fonction de cette nouvelle installation, en se restructurant en amont : désormais, toutes ses activités sont regroupées en ce seul site. « Et ce redéploiement nous a permis d’équilibrer l’exercice. » Pour autant, les objectifs n’ont pas varié. Bien au contraire. Peuple et Culture conserve cette volonté d’apporter, fut-ce à un niveau expérimental, des réponses de qualité. D’où l’intérêt de disposer, dans cette grande maison, de circulations facilitées, d’espaces de rencontre où les stagiaires qui le souhaitent peuvent déjeuner ensemble, où seront régulièrement organisés des concerts, des rencontres avec des écrivains, de petits évènements culturels, facilitateurs du vivre ensemble. « Nous ne sommes pas sur un redéploiement quantitatif. Dans le difficile contexte actuel de l’emploi et de l’insertion, nous continuons à conduire des actions pertinentes et à travailler sur l’accompagnement », poursuit Michelle Guitard, en rappelant que l’Ifad et ses 20 équivalents temps-plein ont rendu service à 11 500 personnes en 2010.

A noter également que le Point Info service, pôle de développement de l’emploi des services à la personne et gestionnaire des offres et demandes, dirigé par Philippe Boulet, a lui aussi trouvé à se loger dans cette belle maison. Seule l’École de la deuxième chance reste dans ses locaux, sur les allées Jean-Jaurès.                                                                            

                                                                     

 

 (Françoise Condotta, Article Paru dans le Midi-Libre le 22/06/2011)